Édouard Louis, né Eddy Bellegueule, titre de sa première autofiction, En finir avec Eddy Bellegeule (Seuil, 2012), grandit à Hallencourt (Somme) avant d'entrer en classe de théâtre au lycée Madeleine Michelis d'Amiens. De 2008 à 2010, il est délégué de l'académie d'Amiens au Conseil national de la vie lycéenne, puis étudie l'histoire à l'université de Picardie, où il est remarqué par le philosophe Didier Eribon.

Il poursuit à partir de 2011 son parcours comme auditeur en sociologie à l'ENS de la rue d'Ulm3. En 2013, il obtient de changer de nom et devient Édouard Louis.

Cet Édouard Louis a 21 ans, il a déjà publié Pierre Bourdieu: l'insoumission en héritage (PUF, 2013) lorsqu'il publie son très remarqué livre En finir avec Eddy Bellegueule, premier roman traduit dans une vingtaine de langues.

En 2016, il sort Histoire de la violence, Seuil, 2016.

Dans ses livres, la violence sociale, l’homophobie et les souffrances de l’enfance sont au cœur de son travail. Les thématiques qu'il aborde valent à Édouard Louis de recevoir en mars 2014 le prix Pierre Guénin contre l'homophobie et pour l’égalité des droits : le communiqué de l'association SOS Homophobie constate qu'« Édouard Louis permet de prendre conscience de l’imprégnation de l’homophobie dans le quotidien des personnes LGBT »

Site: http://edouardlouis.com