Camille Laurens est née le 6 novembre 1957 à Dijon sous le nom de Laurence Ruel. Agrégée de lettres, elle a enseigné en Normandie (Rouen) puis au Maroc, où elle a passé douze ans, à partir de 1984. Elle vit aujourd'hui à Paris.

Son premier livre, Index, est publié en 1991. Il est rapidement suivi par Romance, Les Travaux d'Hercule et L' Avenir. Les quatre romans forment une quadrilogie. Mais le grand public la découvre en 1995, date à laquelle elle publie Philippe, qui raconte la mort de son enfant nouveau-né. Ce livre autobiographique écrit dans la douleur est unanimement salué et l'oeuvre marque un tournant dans la carrière de l'écrivain. Elle passe alors à l'autofiction.

A la suite de la publication de Tom est mort de Marie Darrieussecq (POL, 2007), il y eut une polémique autour de l'écriture autofictionnelle, son enjeu, sa force, qui cumula dans la publication de plusieurs lettres ouvertes concernant le "plagiat psychique". Camille Laurens a été contrainte de quitter sa maison d'édition POL et publie ajourd'hui chez Gallimard même si, depuis, Paul Otchakovsky-Laurens est revenu sur sa décision.

En 1996 commence le travail introspectif sur l'humain et son rapport à lui même. Dans ces bras-là, L' Amour, roman ou encore Ni toi ni moi font partie de la même vague.

Depuis 1999, Camille Laurens poursuit un travail sur les mots, à travers trois ouvrages : Quelques-uns (1999), Le grain des mots (2004) et Tissé par mille (2008). Dans ce dernier ouvrage, maître de la langue française, l'auteur déchiffre ce qui se trame derrière les mots, tous les mots.

Elle a reçu le Prix Femina en 2000 pour Dans ces bras-là (P.O.L.) et le Prix de la littérature de Dijon en octobre 2008 pour Tissé par mille (Gallimard 2008).

Camille Laurens est membre du jury du Prix Fémina.

_23_07_015_m.jpg

Camille Laurens au colloque autofiction (dir. Claude Burgelin, Isabelle Grell), juillet 2008. (c) I. Grell

Entretien 2017: https://www.franceculture.fr/conferences/maison-de-la-recherche-en-sciences-humaines/le-labyrinthe-et-le-kaleidoscope

Bibliographie:

A lire :

Le Matricule des anges, spécial Camille Laurens, n° 43, 2003

et Camille Laurens, Ed; Léo Scheer, coll. Ecrivains d'aujourd'hui, 2011

Chez Gallimard:

Tissé par mille (2008)

Romance nerveuse (2010)

Index (2011)

L'amour, Roman (2013)

L'avenir (2013)

Dans ces bras-là (2013)

Encore et jamais (2013)

Ni toi ni moi, (2014)

Celle que vous croyez (2016): https://www.youtube.com/watch?v=3ihAMCRM_5A

Chez P.O.L

Ni toi ni moi (2006)
L'amour, roman (2003)
Le grain des mots (2003)
Dans ces bras-là (2000)
Quelques-uns (1999)
L'Avenir (1998)
Philippe (1995)
Les Travaux d'Hercule (1994)
Romance (1992)
Index (1991)

Chez d'autres éditeurs

La petite danseuse de 14 ans, (Ed. Stock, 2017)

La scène, dans Les Intrépides, Le courage,, Théâtre Antoine le 26 juin, puis reprise au Festival d'Avignon Off le 17 juillet 2017 au Conservatoire et en novembre 2017 au Théâtre de Poche à Genève, 2017

Habiter, dans Mise au pong, (Ed. Topographie de l'art, 2017)

L'ascenseur, dans Sur le divan, recueil collectif, (Ed. Stilus, 2017)

Le fond du sac, dans Lady L, (Gallimard, 2016)

Écritures de soi, écritures du corps, sous la direction de J.F Chiantaretto et C. Matha, (Ed. Hermann, 2016)

Louise Labé, dans L’Une et l’Autre, (Ed. L’Iconoclaste, 2015)

"Orphée ou l'homme de dos", in recueil collectif théâtral Guerres et paix (Ed.L'Avant-scène Théâtre, 2012)

Les Fiancées du diable (Ed. du Toucan, 2011)

Lettres à un adolescent. Les plus beaux messages des grands auteurs à leurs enfants, (anthologie, Bayard. 2009)

Aux éditions Léo Scheer : Cet absent-là (sur les "Figures de Rémi Vinet), 2004

Aux éditions du Regard : participation à l'ouvrage Best regards (sur la photographie), 2002

Aux éditions du Rocher : participation au recueil Une bibliothèque d'écrivains, 1999

Aux éditions Méréal : participation au recueil D'après photo (photographies de Sandrine Jousseaume), 1998

Aux éditions Odile Jacob : participation à l'ouvrage collectif Mourir avant de n'être, sous la direction de René Frydman et Muriel Flis-Trêves, 1997

-Un récit (dont le titre est Abandon-née) dans le recueil "Naissances" (Ed.L'Iconoclaste 2006, repris en Points-Seuil 2007)

-Un texte dans le recueil "Les cinq doigts de la main", ed.Actes Sud, coll. Heyoka, 2006

-Une "lettre" dans le recueil "Lettres à Marguerite Duras"(ed. Varia, Québec, 2006)

-Une communication lors du colloque de psychanalyse "Familles, explosion ou évolution?", reprise dans les Actes publiés sous la direction de joyce Aïn aux ed. Erès, 2008

Articles parus en revues :

La Licorne, Univ. de Poitiers, oct. 1996 (« A quoi bon? Bon à quoi? »)

La Licorne, Univ. de Poitiers, 1997 (« Le sel de la littérature ») - Théodore Balmoral, printemps-été 1997 (« Le livre auquel je pense... »)

La Licorne, Univ. de Poitiers, 2000 (La Ponctuation)

-Les Moments Littéraires, n°13

La Revue Littéraire, octobre 2004 et octobre 2005

Le Magazine Littéraire n°473 (mars 2008) : Les écrivains et la psychanalyse

Nouvelle : Attente / Temps pour l'exposition Le Temps, vite au Centre Georges-Pompidou