Olivier Steiner, La main de Tristan, Éditions des Busclats, 15 août 2016

Dans ce troisième livre d'Olivier Steiner, dessinant dans et entre les lignes tracées une relation essentielle avec Patrice Chéreau qui durera jusqu'à sa mort, quelle force dans les interrogations sur le jeu des JE, aussi divers soient-ils, sur leur attrait, leur rejet aussi ! Un livre sans enjolivement outre le style, puissant outil sous la plume de celui qui avait déjà relaté cette expérience, sous un autre angle, mais sans assumer encore le Soi.

Il s'agit ici d'un récit vrai, qui ne fait d'aucun des protagonistes des héros, qui ne joue pas le jeu de la naïve admiration, mais qui questionne la vie, celle de l'autre, la sienne, celle de ceux qui les entourent et surtout celle de l'art, de la place de l'art dans le monde, l'emplacement des monades que nous sommes, leur solitude, leur fragilité psychique.

Le lecteur est extrèmement touchée par la tendresse non pathétique du Tristan, un livre qui rend curieux, humble aussi. Qui nous invite à la musique.

Olivier Steiner, La main de Tristan, Éditions des Busclats, 15.08.2016. https://www.amazon.fr/Main-Tristan-Steiner-Olivier/dp/2361660709

Ouvrages

Bohème, Paris, Gallimard, coll. « Blanche », 2012, 250 p. (ISBN 978-2-07-013595-0). PRIX RIVE GAUCHE http://www.ruedesauteurs.net/premier-roman-boheme-dolivier-steiner-wagnerien/

La Vie privée, Paris, Gallimard, coll. « L'Arpenteur », 160 p. 2014 (ISBN 978-2-07-014486-0). http://www.lacauselitteraire.fr/la-vie-privee-olivier-steiner

publié par Isabelle Grell