L'autofiction en quelques dates

Par Isabelle Grell et Arnaud Genon


1975 : Philippe Lejeune réfléchissant au "pacte autobiographique" se pose la question suivante : "Le héros d'un roman déclaré tel, peut-il avoir le même nom que l'auteur ?" (Le pacte autobiographique, 1975).

1977 : Serge Doubrovsky répond au livre du grand théoricien de l'autobiographie en inventant le terme "autofiction" qui apparait officiellement sur la quatrième de couverture de son "roman" Fils. L'auteur avait oublié qu'il l'avait déjà utilisé, inventé dans ses avant-textes (f° 1636) connus sous le titre du Monstre (voir http://www.everyoneweb.com/doubrovskymanuscrit.com/). L'autofiction sera une "Fiction d'événements et de faits strictements réels, si l'on veut, autofiction, d'avoir confié le langage d'une aventure à l'aventure du langage."

1979 : Serge Doubrovsky écrit « L’initiative aux mots. Écrire sa psychanalyse » (Cahiers Confrontation, N°1, printemps 1979). Il auto-théorise ainsi sa propre pratique.

1980 : Serge Doubrovsky poursuit ce travail dans « Autobiographie / Vérité / Psychanalyse », L’Esprit créateur, XX, N°3, 1980.

1982 : Dans La Littérature en France depuis 1968 (B. Versier, J. Lecarme, J. Bersani, Bordas, 1982) on trouve une sous-partie intitulée "Indécidables et autofictions".

1984 : Le terme « autofiction » entre dans l' Encyclopedia Universalis (n° 111) grâce à Jacques Lecarme.

1986 : Philippe Lejeune reprend la question dans Moi aussi (Seuil, 1986).

1989 : Vincent Colonna soutient une thèse de doctorat sous la direction de Gérard Genette qui élargit la définition doubrovskienne du terme d'autofiction en y intégrant les "fictionalisations de soi". (Cf. Autofictions et autres mythomanies littéraires, Tristram, 2004).

1990 : (21, 22 et 23 juin) Colloque de Mayence « Autobiographie & Avant-garde » dirigé par Alfred Hornung et Ernst Peter Ruhe. Avec, notamment, la participation de Alain Robbe-Grillet, Serge Doubrovsky, Raymond Federman.

1992 : Un premier colloque se tient sur l'autofiction, dirigé par Jacques Lecarme, Philippe Lejeune et Serge Doubrovsky. (Cf. Autofictions et Cie, actes du colloque, RITM, n° 6, 1993)

1995 : La psychanalyse, en la personne de J.-F. Chiantaretto, s'intéresse à la question. (Cf. De l'acte autobiographique. Le psychanalyste et l'écriture autobiographique, Champ Vallon, 1995 et Écriture et psychanalyse, L'Harmattan, 1996).

1996 : Marie Darrieussecq publie, dans le numéro 107 de la revue Poétique, « L’autofiction un genre pas sérieux ».

2000 : Le cabinet d'autofictions, sous la dir. de Simon Harel, Alexandre Jacques et Stéphanie St-Amant, Cahiers du Célat, Univ. du Québec à Montréal, Montréal.

2001 : Philippe Forest sort Le Roman, le je (Pleins Feux).

2004 : Philippe Gasparini entreprend une réflexion autour de l'autofiction : Est-il je ? Roman autobiographique et autofiction (Seuil).

- Vincent Colonna publie Autofiction et autres mythomanies littéraires (Tristram).

2005 : La critique génétique se penche sur l'autofiction comme en témoigne le colloque Genèse et autofiction à l'ENS, Paris, dirigé par Isabelle Grell, Jean-Louis Jeannelle et Catherine Viollet .

- Dominique Viart et Bruno Vercier donnent une place importante à l'autofiction (Variations autobiographiques) dans La Littérature française au présent (Bordas).

- Philippe Vilain publie en réponse à Vinent Colonna Défense de Narcisse, suivi d'un entretien avec Serge Doubrovsky, Grasset, 2005 puis en 2009 L'Autofiction en théorie, suivi de deux entretiens avec Philippe Sollers et Philippe Lejeune (La Transparence).

2006 : Dominique Gros réalise un documentaire pour Arte intitulé « Autofiction(s) » (Georges Perec, Elfriede Jelinek, Nancy Houston, Serge Doubrovsky, Marguerite Duras).

2007 : L'autofiction s'exporte à l'étranger : Manuel Alberca applique le concept aux auteurs espagnols dans El pacto ambiguo. De la novela autobiográfica a la autoficción (Madrid, Biblioteca Nueva).

2008 : Colloque à Mulhouse, en mars intitulé Féminin, masculin, neutre : l'œuvre de Serge Doubrovsky, dirigé par Philippe Weigel et Régine Battiston avec la collaboration d'Isabelle Grell .

- Colloque Autofiction à Cerisy-la-Salle, du 21 au 31 juillet, dirigé par Isabelle Grell et Claude Burgelin .

- Parution d'Autofiction, une aventure du langage, Philippe Gasparini, Seuil, coll. Poétique.

2009 : Philippe Vilain publie L'Autofiction en théorie aux éditions de la transparence.

2011 : Colloque Genèses d’autofictions à l'ENS, Paris, dirigé par Isabelle Grell (avec Stéphanie Michineau, Philippe Forest, Claire Fercak, Eric Neirynck, Camille Laurens, Catherine Cusset, Geneviève Brisac, Marc Villemain, Nurit Levy)

2012: Colloque CultureS & AutofictionS, dirigé par Arnaud Genon et Isabelle Grell à Cerisy-la-Salle .

2013 : Colloque Cultures, nations, autofictions à l’Université de Belgrade, dirigé par Dunja Dusanic, Adrijana Marcetic et Isabelle Grell. Colloque Autoficción hispánica en el siglo XXI à Alcalà, dirigé par Ana Casas. Colloque Ecriture de soi, écriture des limites à Cerisy, dirigé par J.-F. Chiantaretto. Colloque Je vous écrit. Ecriture de Soi et Politique du récit à l’ENS dirigé par Édouard Louis. Une nouvelle revue dédiée à l’autofiction, anglophone, voit le jour: Auto/Fiction Vol. 01, dirigée par Shashi Bhusan Nayak et Isabelle Grell.

2014 : Ensaios sobre a autoficçao, sous la dir. de Jovita Noronha, UFMG, Belo Horizonte, 2014 (trad. en portugais du Brésil de textes de Ph. Lejeune, V. Colonna, J. Lecarme, S. Doubrovsky, J.L. Jeannelle, Ph. Vilain, Ph. Gasparini).

2016: Parution de Lisières de l'autofiction, Enjeux géographiques, artistiques et politiques, Actes du colloque de Cerisy 2012, PUL, sous la direction d'Arnaud Genon et Isabelle Grell.